Les chèvres du Pentagone – 20/20

Les chèvres du Pentagone
Titre original, si je me souviens bien : The man who stares at the goat (= l’homme qui fixe la chèvre – du regard)

Genre :
On va dire comédie loufoque, sur fond de guerre en Irak. Donc des scènes parfois assez dures mais le regard est tellement détaché, tellement surréaliste quelque part, qu’on n’éprouve pas de peur ou quoi que ce soit de vraiment négatif.

Acteurs :
Ewan McGregor, George Clooney, et pas mal d’autres acteurs très connus et très bons mais je suis une quiche pour retenir les noms. À noter que l’un des acteurs, qui joue le méchant colonel dans Avatar, interprète là encore le rôle d’un colonel, mais gentil, cette fois. Ou en tout cas beaucoup moins antipathique. C’est marrant le mot antipathique, c’est quand même assez dur de ne pas éprouver de pathos du tout pour une personne, je trouve. Ne serait-ce que la haine ou le dégoût. Bref.

L’histoire :
Alors, d’après le réalisateur, c’est une histoire tirée de faits et expérimentations réelles, ce qui fout quand même pas mal les boules a posteriori.

Un journaliste en plein cafard, déception amoureuse et carrière en berne, décide, à la suite de quelques incidents déclencheurs, de partir en Irak pour couvrir les évènements. Il y rencontre un type dont il a entendu parler, et le suit pour essayer de comprendre : ce type est-il fou, ou a-t-il réellement des pouvoirs paranormaux, comme on le lui a raconté ?… S’en suit alors une histoire complètement absurde qu’un soixante-huitard attardé ne désavouerait pas, un gros trip comme je les adore, mais dans lequel, du début à la fin, on ne peut s’empêcher de penser « mais ça pourrait tellement être vrai… »

Au final, je pense qu’on peut y trouver à la fois un simple journal d’un voyage en Irak, tout comme on peut y voir une sacrée réflexion sur la guerre et ses tenants et aboutissants, et la manière qu’ont les dirigeants de voir le monde et leurs « ennemis ».

Les acteurs sont extras : Ewan McGregor est vraiment très bien dans son rôle de journaliste un peu paumé, en quête de réponses (j’adore la grosse grosse référence à Star Wars… xD) ; George Clooney est excellent lui aussi, aussi bien jeune (étonnant le maquillage !!! O_O) que vieux, et pour une fois il n’a pas trop de tics faciaux ; le « méchant » à moustache est vraiment très bien, pas trop méchant, mais juste ce qu’il faut d’humanité perverse et jalouse pour qu’on ait envie de lui foutre un coup de boule ; celui qui joue Bill est tout à fait bien dans son rôle aussi, et donne pas mal de, heu… J’arrive pas à trouver… L’expérience d’un vieil homme sage, on va dire ça. Les autres acteurs, secondaires comme figurants (regardez autant que vous pouvez les autres militaires dans la scènes des oeufs et de l’eau – je dis ça pour pas dévoiler trop) servent très bien le film. La musique est génialissime de décalage avec les images, bref, pour moi, un trèèèèès bon moment.

Il vaut les 9 € qu’on serait prêt à payer pour un bon film, et quoiqu’il en soit, il vaut de toute façon le prix auquel je l’achèterai quand il sortira en DVD… XD Donc, n’hésitez pas ! :3

Publicités

4 réflexions sur “Les chèvres du Pentagone – 20/20

  1. Ca faisait vraiment longtemps que j’avais pas ri comme ça au cinéma. Un très très bon film même si vers la fin le rythme est plus poussif. Il est gavé de clins d’oeils cinémathographiques, d’acteurs de talent (dont le fabuleux Jeff Bridges, récemment récompensé aux Oscars – le personnage de Bill) et son propos (la guerre, la course à l’armement, les finances publiques – lol) n’est pas si léger que ça.
    Un pur moment de délice dans ma salle de cinoche ^^.

    • Merci pour ton commentaire, effectivement Jeff Bridges (merci !) est absolument fabuleux comme acteur, j’ai adoré son « expérimentation » de retour de la guerre du Viêt Nam… xD Pour ce qui du rythme, étrangement, même si je pense que c’est effectivement plus lent, je ne l’ai pas ressenti, sans doute à cause de la résolution du truc. Plus ou moins. Bref, énormissime !!! :D

    • *émue* Mais, heu, comment dire, je suis une flemmarde, moi, et puis y’a des moments comme ça où j’ai l’impression de n’avoir rien à dire. D’ailleurs, pour ce type de moments, il faudrait que je me force à au moins mettre une ligne ici, assortie d’une image. N’importe laquelle.

      Merci pour ton attention ! *é_è*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s