Les fils des ténèbres (ouais, ouais)

Alors voilà, faut que je vous parle d’un excellentissime bouquin que je suis en train de me relire pour la quatrième fois au moins (et certainement pas la dernière).

Moi qui n’aime pas la violence, les tortures, les romans « historiques », les thrillers… Bah j’aime quand même celui-là. Et pourtant, question violence, il n’est pas en reste, loin de là. Un sacré choc même parfois, pour certaines scènes.

Et en fait, je dois y aller, donc j’éditerai ça plus tard. Désolée Zewookie, seule et unique lectrice fidèle de mes délires… xD

Edit : Oui donc alors. On va essayer de tourner ça de façon à ne pas faire de spoiler, mais bon, on se rend compte assez rapidement (je dirai, au bout de trente pages) de qui est qui et qui veut quoi. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il n’y ait pas de suspense, celui-ci se situant plutôt dans la grande question « comment » et dans l’autre grande question « pourquoi », avec un petit arrière-goût fort agréable de « mais comment tout cela va-t-il finir ?! ».

Dan Simmons, c’est mon chouchou. Mon auteur fétiche, si tant est que je puisse en avoir un. Américain, je ne sais pas si ça influe sur son style, mais ce dernier est très cinématographique. On voit tout à fait les lieux, personnages, scènes (et d’ailleurs, pour certaines, je me passerais bien des les imaginer aussi bien, moi… -__-‘), le rythme est soutenu d’une manière générale, on passe un très bon moment.

Il y a de tout : de la science, de la romance, du gore, de l’historique, etc. Et bien qu’il s’agisse ici d’une histoire de vampires, ça n’a rien à voir avec les roses pailletés à la mode ni avec les gothiques-dark d’Anne Rice. Ici, le vampirisme s’explique scientifiquement, les sources historiques nous sont contées, bref, on s’y croirait, on y réfléchit, et on se prêterait même à penser que ça serait une bonne chose pour l’humanité…

Bon, par contre, ne vous attachez pas trop aux personnages : c’est la vraie vie, c’est en 1989 après la dictature de Ceausescu et sa chute, et on ne peut pas prédire qui va survivre ou non. Pourtant, qu’ils sont attachants, justement… Tous, les personnages secondaires, les infirmières des « orphelinats » roumains, le type de l’ambassade américaine, O’Rourke, Neumann, Tom, Joshua, Vernor Deacon Trent, Lucian… Tous ont quelque chose qui fait qu’on les reconnaîtrait presque en les croisant dans la rue. Et qu’au choix, on aurait envie de les baffer ou des les serrer dans ses bras…

Enfin, tout ça pour dire que si :

– vous êtes amateurs de récits réalistes

– vous êtes tentés par les vampires sans avoir jamais supporté les sirupeux films gnan-gnan à base de pâleur maladive et de capes de velours

– vous aimez l’action, l’humour, la romance, l’histoire, l’horreur

– vous aimez voyager

… Alors procurez-vous au plus vite ce bouquin-là.

À savoir qu’il existe un roman écrit avant celui-ci, et qui raconte l’enfance d’O’Rourke. Un jour, je me le procurerai, mais sachez tout de même que les deux histoires sont parfaitement indépendantes et peuvent, je pense, se lire dans l’un ou l’autre ordre.

Bonne lecture !

Publicités

5 réflexions sur “Les fils des ténèbres (ouais, ouais)

  1. Vu que c’est moi qui l’ai ton bouquin et que je le lis trèèèèèèèèèèèèèès lentement (genre une page par soir), comment va tu faire ? huhuhuhu

  2. Bah je le connais quand même bien, à force ! :3 Je vais éditer ça d’ailleurs, allez zou, je me motive en mangeant mes tartines de quetsches au fromage fondu (mais quelle découverte culinaire, quoi !!! Je suis sur le cul.).

    (Et puis comment ça se fait que tu le lis si lentement, tu n’accroches pas finalement ?… é__è Ou bien c’est juste que tu n’as pas le temps et que tu ne commences à lire qu’avant de t’endormir, ce qui fait que tu t’endors dessus ?… :p)

  3. Intéressant… Je prends note. Je suis en plein trip « vampires » et « loups garous » depuis quelques mois et le nom de l’auteur ne m’est pas inconnu. Je vais à la fnac demain. Je te dirai si jamais je me le procure.
    A bientôt !

  4. Je viens de découvrir que le roman précédant celui ci dont tu parle est Nuit d’été qui trone en bonne place dans ma bibliotheque.
    Je n’avais jamais fait le lien.
    Je n’avais même pas capté le nom de l’auteur en fait Oo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s