Vendredi 15 octobre

On ne peut pas faire plus original comme titre d’article de blog, non ?… Bon, j’avais envie d’écrire un peu, et vu que ce blog survit malgré tout, autant l’aider un peu en l’alimentant. Même si l’alimenter avec des bribes de ma vie est à la fois très égocentrique et pas très passionnant.

En ce moment, je ne suis pas au top de ma forme, mais je continue de m’accrocher pour aller mieux. Petit à petit, l’appétit revient, le moral remonte. Petit à petit, je me sens moins honteuse, moins coupable, moins lamentable.

Écouter de la musique est particulièrement bénéfique dans ces cas-là, pour peu qu’on choisisse la bonne, ou les bonnes plutôt. En l’occurrence, pour moi, Single Ladies de Beyoncé, mais aussi Der Hölle Rache, morceau de « La flûte enchantée » de Mozart. Peut-on considérer que je ruine tout ce bénéfice en écoutant ensuite le Requiem de Mozart ? Je ne crois pas… Mais de toute façon ça n’est pas cela le plus important.

Petites choses en vrac :

Il me revient en bouche le goût du schokoccino au Sacher Torte de Wienn, sa délicate et fondante texture, cette association de saveurs, de sensations. J’ai raté la première partie de L’Or du Rhin de Wagner, et il paraît que c’était génial. J’ai eu mal au ventre pendant cinq jours, aujourd’hui compris, et il s’avère qu’il s’agit « juste » d’une grosse constipation. C’est très dangereux, les constipations. J’ai acheté un Pipolino à mon chat, il s’agit d’un objet distributeur de croquettes, avec réglage du nombre de trous, etc. C’est classe, ça coûte cher, et ça marche. Enfin, ça roule. Je corresponds de nouveau avec un ami très cher, par courrier. Parce que l’écriture, il n’y a que ça de vrai. Pouvoir coucher sur papier, à l’encre, des mots, et faire attention à ne pas faire d’erreur simplement parce qu’il n’y a pas de correction automatique et que les ratures, disgrâcieuses, sont le seul mode de correction tacitement accepté.

Rien que pour l’amour de la langue française, les gens continueront à écrire. Certains. Juste parce que le fait de voir l’encre sécher quasi instantanément, en formant les boucles et les arrêtes des lettres, voir chaque groupe de lettres former des mots, et ces mots des phrases, ces phrases de pleines feuilles « grattées », avec ce doux bruit rassurant, l’odeur du papier…

J’aime écrire. C’en est presque un fétichisme. J’aime la typographie, la calligraphie, j’aime le fait de pouvoir faire sortir autrement que par la voix ce qui me passe dans le cerveau, et avoir à ma disposition pour ce faire un vocabulaire riche, des nuances de ton, de niveau de langage, et suffisamment d’exceptions à la règle pour pouvoir quand même rester modeste face à mes trop nombreuses fautes.

Et pour finir, Le Concerto pour violon en D majeur, Op. 35, I. Allegro Moderato.

Publicités

2 réflexions sur “Vendredi 15 octobre

  1. L’écriture, c’est cool. J’écris avec un stylo encre spécial caligraphie, c’est top. J’ai l’impression de lire un manuscrit du XIXème siècle… Et tu noteras que selon le type de crayon ou de stylo utilisé, nous n’avons pas forcément la même manière d’écrire ou de tenir le dit outil… Ensuite, pour la musique, moi c’est plutôt les musiques de film… J’espère que le moral va quand même remonter un chouillat et que minou est content de son nouveau distrubuteur de croquettes.
    A bientôt.

    • Le chaton commence à s’y faire, ouais. Il a pigé tout de suite comment ça marchait, mais il nous a fait des miaouteries désespérées pour nous faire comprendre que ça ne le satisfaisait pas du tout. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s