Big City Life – Mattafix (20/20)

Tout. Le rythme, les paroles, la musique, le clip. J’aime tout. Cette chanson remue beaucoup de choses en moi, ça me file des frissons chaque fois que je l’écoute. Que je l’écoute vraiment.

En dessous de la vidéo (sur Youtube), il y a les paroles (plus ou moins bien retranscrites) en anglais. Et ci-dessous, ma traduction approximative :

La vie des grandes villes
J’ai essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Ici mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.
La vie des grandes villes
[J’ai] essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.

Des gens dans un spectacle
Tous alignés en rang
Nous continuons d’avancer
C’est marrant,
À quel point nous essayons.
Prends un moment pour te reposer,
Avant de faire quoi que ce soit d’imprudent.
Ne veux-tu pas me connaître ?
Être un de mes amis.
Je partagerai un peu de sagesse avec toi.
N’éprouves-tu jamais la solitude
De temps en temps ?
Ne laisse pas le système t’avoir.

La vie des grandes villes
J’ai essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Ici mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.

La vie des grandes villes
[J’ai] essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.

Bientôt notre tâche est terminée,
Chacun de nous un par un.
Pourtant nous vivons nos vies
Comme si tout ça survivait.
Ne veux-tu pas me connaître ?
Être un de mes amis. (Un de mes amis.)
Je partagerai un peu de sagesse avec toi.
N’éprouves-tu jamais la solitude
De temps en temps ?
Ne laisse pas le système t’avoir.

Les langages à travers les saisons, les océans,
[Être] un itinérant permanent, c’est ce que j’ai choisi.
Je me trouve dans la grande ville prison, surgie de la vision de l’humanité,
Conçue pour me garder discrètement, viens me rencontrer dans le coin, tu me trouveras avec la flore et la faune, et les difficultés.
Dans l’arrière cour se trouve mon cœur, malgré tout je trouve ça difficile de quitter cette vie des grandes villes.

La vie des grandes villes
J’ai essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Ici mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.
La vie des grandes villes
[J’ai] essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.

La vie des grandes villes
J’ai essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Ici mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.
La vie des grandes villes
[J’ai] essayé de faire fi de
La pression, pas facile peu importe à quel point j’essaye
La vie des grandes villes
Mon cœur n’a aucune base
Et maintenant Babylone se penche sur mon cas.

(Edit : ça n’est pas « in a rush » mais « in a rash », ce qui veut dire « imprudent, inconsidéré, hâtif, sur un coup de tête »)

(2nd Edit : Quelques modifications de traduction.)

Mattafix sur Wikipedia

Site officiel de Mattafix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s