Le langage du « Sexe-Positif »

Après avoir lu cet article de Sexactu, et quelques uns des liens qui y figurent, j’ai décidé de traduire les articles mentionnés en référence. Le premier étant très long, je vais sans doute le découper en plusieurs parties.

Le langage du « Sexe-Positif »

La Sexe-Négativité, ou la croyance dans le fait que le sexe est inhéremment mauvais, est une de nos convictions les plus profondément enracinées. Cette notion est si profondément entremêlée avec nos normes culturelles qu’il devient difficile de simplement commencer à l’explorer, encore plus de trouver des moyens de la changer. Une des façons les plus subtiles dont ça nous affecte est notre manière de parler du sexe, les mots que nous utilisons et même les mots que nous avons à notre disposition. De sorte que notre champ lexical du sexe renforce la Sexe-Négativité. Tout comme développer une nouvelle série de mots et de théories pour décrire et de là, changer le monde, est partie intégrante de n’importe quel mouvement social, créer un nouveau langage pour discuter de sexe est un élément nécessaire au changement de notre attitude envers le sexe. Ce qui en fait un challenge, c’est que faute de langage approprié, nous avons du mal ne serait-ce qu’à commencer à explorer nos idées. C’est une source de conflit et de confusion qui nous amène à être frustré de nos efforts.

Sexe et nourriture

En tant qu’éducateur sexuel, j’ai besoin d’atténuer cette confusion afin que mon message soit entendu. Une méthode que j’ai trouvée utile est de comparer le sexe et la nourriture. Il y a beaucoup de bénéfices à cela ; non seulement cela écarte pas mal de réactions de la discussion, mais l’analogie fonctionne remarquablement bien et peut être utilisée pour convenir à toutes sortes de situations. Par exemple, vous ne pouvez pas savoir ce que vous aimez tant que vous ne l’avez pas testé, vous pouvez être d’humeur à manger une pizza un jour et chinois le suivant, et si vous dînez avec quelqu’un, vous devez vous mettre d’accord sur ce que vous allez manger. J’ai utilisé des variations de cette métaphore pour éduquer les gens au sujet du sexe sans risque, de la question gay, de la question du polyamour, des agressions sexuelles, et au sujet de tous les autres aspects de la sexualité qui vous viennent à l’esprit. Il est certain que l’analogie n’est pas parfaite, mais elle fonctionne remarquablement bien.

Essayez d’imaginer le monde suivant : des informations précises sur la nourriture sont disponibles librement et existent pour tous les âges de manière appropriée. Parler du type de nourriture que vous aimez et argumenter avec votre voisin de table est une expérience simple et relaxante. Différentes préférences, aussi bien personnelles que culturelles, sont importantes pour les informations qu’elles procurent et ne sont pas plus ou moins importantes que la couleur des cheveux ou l’histoire familiale, à moins que les personnes n’essayent de définir ce qu’elles vont manger ensemble. Certains préfèrent manger avec la même personne indéfiniment, d’autres préfèrent manger en groupe et d’autres encore préfèrent manger avec une variété de partenaires, selon l’humeur du moment, et personne n’est jamais forcé de manger quoi que ce soit ni avec qui que ce soit. Chacun est le mieux placé pour connaître ses envies et besoins en matière de nourriture et ses choix sont respectés.

Même s’il y a beaucoup d’exemples de différences entre notre monde et ce monde Nourriture-Positive (une personne qui devient végétarienne au sein d’une famille de mangeurs de viande le sait bien), il n’est pas trop difficile d’imaginer un tel endroit. Maintenant revenez au précédent paragraphe et remplacez « nourriture » par « sexe » et « manger » par « avoir des relations sexuelles ». À quel point est-ce plus difficile d’imaginer ce monde-là ? Quelle quantité de travail cela demanderait-il pour y parvenir ?

La Sexe-Négativité nous empêche d’avancer vers ce monde. Certaines personnes parlent aussi d’érotophobie, la peur du sexe. Dans la plupart des cas, ce sont vraiment deux revers de la même médaille donc j’ai tendance à associer les deux, mais il peut être utile d’explorer les deux côtés séparément.

(Traduction partielle de l’article « The Language of Sex-Positivity » de Charlie Glickman – la suite au prochain épisode !)

Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5

Publicités

6 réflexions sur “Le langage du « Sexe-Positif »

  1. Je trouve que manger est ce qui se rapproche le plus de l’acte sexuel, manger est très sensuel, cela fait appel au plaisir du corps… J’aime donc beaucoup cette métaphore pour parler du sexe.
    De plus, effectivement, pendant très longtemps, j’ai associé le sexe à quelque chose de malsain, à la faiblesse et à la vulgarité. Parce que l’éducation que j’ai reçue (d’une mère élevant seule ses enfants et s’étant fait larguée par un coureur de jupon) dans ce domaine manquait d’objectivité et ensuite parce que très tôt, les garçons au collège avaient une manière de parler des filles « qui le faisaient » de manière très vulgaire et irrespectueuse. Inconsciemment, j’ai donc assimilé certaines pratiques à des comportements déviants…
    Heureusement, dans la vie, on progresse et on apprend à regarder objectivement les choses, à prendre du recul. Mais donc, oui, cet article est particulièrement bien tournée.
    En fait, je sais pas trop si tu m’as comprise… moi je suis pas sûre de m’être bien exprimée… Bref, contente de voir tous ces articles en ligne !

    • YEAH ! Je t’ai parfaitement comprise !!! :3 Malheureusement, les enfants et adolescents reproduisent trop souvent le langage et l’attitude de leurs parents envers telle ou telle forme de différence, surtout en matière de sexualité.

      Bien sûr que de coucher avec n’importe qui au collège n’est pas très sain. Mais après tout, on fait ce qu’on veut de son corps. S’il y a respect, plaisir et santé, alors tout le reste on s’en fout…

      Et c’est en grande gourmande que je parle, j’adore tester de nouveaux plats, même si je suis très difficile ! :p

  2. Pingback: Le langage du "Sexe-Positif" – 2 | Lalalin

  3. Pingback: Le langage du "Sexe-Positif" – 3 | Lalalin

  4. Pingback: Le langage de la "Sexe-Positivité" – 5 (suite et fin) | Lalalin

  5. Pingback: Le Langage de la "Sexe-Positivité" – 4 | Lalalin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s