Le Langage de la « Sexe-Positivité » – 4

Suite de l’article « The Language of Sex-Positivity » de Charlie Glickman.

À quoi ressemble la Sexe-Positivité ?

Donc, se libérer du mythe de la normalité, une réponse plus réaliste aux besoins qui changent et la liberté d’être nous-mêmes sont toutes de solides raisons de se mettre à la sexe-positivité, mais à quoi cela ressemblerait-il ? Après tout, beaucoup d’entre-nous se considèrent eux-mêmes comme étant sexe-positifs, alors où est le problème ? En partie, c’est qu’il est difficile d’admettre notre sexe-négativité intériorisée, tout comme il est difficile d’admettre son homophobie ou son racisme. S’ajoute à cela le problème des barrières que nous créons lorsque nous parlons de sexe. De façon similaire, l’homophobie ne pouvait être combattue tant que nous n’avions pas de mots pour la décrire. En se concentrant sur la façon donc la sexe-positivité change notre langage, nous pouvons commencer à imaginer la façon dont elle nous affecte à d’autres niveaux.

La sexe-positivité affecte notre langage de plusieurs façons. Prenons l’exemple de notre choix de jurons. Quand nous sommes en colère contre quelqu’un, quels noms d’oiseaux nous viennent en tête ? Entre autres choses, con, bite, trou du cul. Pourquoi ne les traitons-nous pas de coudes ou d’oreilles ? Parce que nous n’avons rien contre ces parties anatomiques. Pourquoi lorsque quelque chose de mal nous arrive, nous disons que nous nous faisons baiser ou niquer, ou que ça nous gonfle ? Si une partie d’entre nous ne croyait pas qu’il y ait quelque chose de mal avec ces actions et organes, nous ne les utiliserions pas de cette manière ; chaque fois que nous utilisons des termes sexuels en tant que jurons, nous renforçons notre propre sexe-négativité intériorisée. Essayer d’utiliser d’autres mots est plutôt difficile et peut influencer notre vision du langage sexuel de façon remarquablement subtile. Une autre manière dont la sexe-positivité affecte notre langage est la capacité à pouvoir utiliser des mots adéquats. C’est seulement dans le domaine du sexe que nous considérons qu’il est mieux d’utiliser un langage moins précis. Nous utilisons des termes comme « coucher avec » ou « flirter », des expressions qui en réalité ne nous disent rien du tout. Nous partons du principe que nous savons ce qu’elles signifient, mais une fois devant le fait accompli, si quelqu’un nous demande de faire l’amour, nous n’avons toujours aucune idée de ce qui lui ferait plaisir. Pensez un peu à tous les mots que nous avons pour l’acte de manger – grignoter, engloutir, mâcher, laper, siroter, bouffer – un catalogue complet de mots différents sur le sens desquels nous nous accordons généralement. La sexe-positivité affranchit nos voix et nous permet de créer et d’utiliser les mots qui signifient exactement ce à quoi nous pensons.

En utilisant un langage clair, nous retirons le voile qui recouvre notre sexualité et notre communication. Comment diable pourrions-nous obtenir ce que nous voulons vraiment si nous ne sommes même pas capable de le formuler ? C’est comme aller au restaurant et dire au serveur « Je prends tout ce que vous avez de bon. » Ou « Apportez-moi ce que vous aimez. » Ou même « J’aime tout ce que vous servez. » Cela paraît idiot utilisé dans ce contexte, mais nous sommes beaucoup à avoir déjà entendu des phrases équivalentes dans une situation sexuelle. Maintenant imaginez que vous soyez capable de dire à votre partenaire quelque chose comme « J’aimerais que tu fasses courir ta langue le long du dessous de mon pénis et que tu presses doucement mes testicules. » La sexe-négativité, c’est ce qui rend ça différent de « Je suis vraiment d’humeur à manger épicé ce soir, allons au resto italien. »

Suite et fin (enfin !) au prochain épisode !

Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 5

Publicités

6 réflexions sur “Le Langage de la « Sexe-Positivité » – 4

  1. Pas eu le temps aujourd’hui (mardi), je vais faire ça aujourd’hui/demain (mercredi), ou jeudi. (Ouais, même s’il est passé minuit, tant que j’ai pas dormi, j’ai du mal à concevoir qu’on est le jour suivant…)

  2. Pingback: Le langage du "Sexe-Positif" – 2 | Lalalin

  3. Pingback: Le langage du "Sexe-Positif" – 3 | Lalalin

  4. Pingback: Le langage de la "Sexe-Positivité" – 5 (suite et fin) | Lalalin

  5. Pingback: Le langage du "Sexe-Positif" | Lalalin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s