Dessert à la noix (de coco) et phallocratie, conventions sociales et mur de silence.

Le titre n’a rien à voir avec ce dont je vais parler ici, mais c’est ce qui m’amène à écrire cet article plutôt que de ruminer ma colère.

La semaine dernière, je suis partie en vacances dans le sud et j’ai pu découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles boutiques, et quelques bons plans. Du coup, même si les quelques personnes qui lisent mon blog n’habitent pas à proximité ou bien connaissent déjà les boutiques en question pour me les avoir fait découvrir, et bien je viens les partager avec vous ! :D

Dans l’ordre pas chronologique du tout :

On a été au Moulin d’Opio, 2 route de Châteauneuf, à Opio. Outre la visite guidée (que nous n’avons pas eu la chance de faire, parce que nous sommes arrivés trop tard), ils proposent des produits issus de leur production ainsi que des produits cosmétiques à base d’huile d’olive et d’autres produits naturels, dans une boutique particulièrement jolie, mais où l’accueil, à mon sens, était un peu trop commercial et pas tout à fait convivial.

J’y ai acheté un gel douche pour mon chéri, de la marque Durance, à l’extrait de ciste (qui sent super bon), et ma belle-sœur nous y a acheté deux petites bouteilles d’huile d’olive, l’une parfumée à l’orange et l’autre au thym et au romarin, ainsi qu’une petite bouteille en métal d’huile d’olive douce, nature. On a également pu déguster quelques huiles, natures et parfumées, auprès d’une des vendeuses. J’y ai découvert un savon exfoliant aux grains de riz « sauvage », qui sentait super bon, mais un peu trop cher pour moi.

Ensuite, dans Antibes même, trois boutiques dignes d’intérêt :

– Amalthé (thé, café, infusion, miel, gourmandises, cadeaux et accessoires, nous dit la carte de visite), une boutique à l’ambiance zen, où l’on trouve des thés classiques et un peu moins classiques, et le fameux thé Kusmi, avec ses si jolies boîtes en métal et qui coûte la peau du c… Hum.

12 Rue Sade, Vieil Antibes – 04 97 23 93 04

– La Boîte à Pâtes, traiteur qui vend de délicieuses pâtes fraîches (spaghetti, ravioles, fusilli, farfalle… bref, un peu de tout) ainsi que quelques préparations culinaires et sauces, bouteilles de liqueurs, etc.

5 Rue Sade, Antibes – 04 93 34 03 43

– Coup de Chapeau, une chapellerie qui vend des chapeaux féminins et masculins de toute sorte, dont des chapeaux de marque dont je ne me souviens plus du nom (pas les Borsalino, les autres). J’m’y suis acheté un béret pour 15 € (un peu cher, mais bon…), en coton (100%), marron, qui me va à merveille.

6 Rue Sade, Antibes – 04 93 34 46 39

Ensuite, nous avons été manger dans un restaurant gastronomique (donc outch l’addition à la fin) absolument DÉ-LI-CIEUX, et dont le nom me fait bien rire : La Cafetière Fêlée. Il s’agit là de cuisine fusion franco-asiatique, du chef Julien Fiengo. L’équipe est très sympathique, à l’écoute des clients, les plats sont succulents et plein de saveur, bref, y’a que du bon. Mais il faut prévoir un petit budget quand même : environ 40 € par personne avec apéritif, entrée, plat, dessert, un verre de vin, et un café. Ce qui n’est pas cher compte tenu de la qualité des plats, mais faut quand même pouvoir les débourser. Je le recommande vivement à toute personne passant par là, c’est vraiment un excellent restaurant. En plus les toilettes sont super propres, et ça, c’est carrément bonus.

18 Rue du Marc, Antibes – 04 93 34 51 86

Et pour finir, ma belle-sœur nous a emmenés dans une petite ville très sympathique, Biot, pour deux raisons. La première, visiter la vieille ville avec ses rues en pente, pittoresques et pleines de charme, et remplies de chats de toute sorte (enfin, on en a croisé quatre, dont deux bien dodus, et aucun vraiment farouche à l’approche des deux-pattes), battant les pavés irréguliers et les galets décoratifs, découvrant les cadrans solaires joliment ouvragés au détour d’un mur recouvert de lierre grimpant, le tout sous un soleil éclatant mais protégés par l’ombre des maisons centenaires. La deuxième raison, c’est la boutique de l’Antre des délices, située 2 Impasse des Roses (06 59 42 68 00), qui propose des produits aux noms originaux, et inspirés de l’époque médiévale, pour la plupart. Notamment, des thés aux noms évocateurs (Le remède des trois chapeaux, Le souffle du dragon, etc.), délicieux et aux vertus digestives imparables, mais aussi de l’hydromel, de l’hypocras, et autres boissons moins connues mais tout aussi délicieuses.

La patronne est charmante, accueillante, n’hésite pas à discuter avec ses clients et à faire déguster ses produits. Sa boutique est décorée en harmonie avec le thème de ses produits, et vous pourrez même laisser un mot dans le grimoire d’or, à la plume de calligraphie et à l’encre de chine ! Personnellement, j’ai adoré le Moretum, un vin aux fruits rouges particulièrement goûtu, et (chose étrange pour moi qui n’aime pas ça du tout, à cause du miel et des épices qui entrent dans la composition), j’ai repris deux fois d’un délicieux pain d’épices fabriqué dans la région et proposé à la dégustation.

Voilà, bonne visite si vous y allez, et bonne dégustation ! :3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s