Juste une mise au poinnnnnt…

Hum, pardon pour le revival années 80. Désolée. Je recommencerai pas, promis. Pas tout de suite.

Bon, j’ai envie d’écrire, et je sais pas quoi écrire, vous connaissez la rengaine, maintenant. :D Il se trouve que depuis quelques jours, je passe mes journées sur internet à glander, en espérant que le site internet de Pôle-Emploi se dote miraculeusement de dizaines d’offres adaptées à mes recherches.

Du coup, je passe des heures sur Facebook, sur Twitter, sur les forums, et de lien en lien, je retombe sur certains sites que j’avais déjà lus, sur d’autres que je découvre, sur d’anciens buzz que je n’avais pas vraiment suivis, et sur un certain nombre d’énormités qui méritent parfois plus qu’un facepalm, et c’est bien malheureux.

Quand je vois le nombre de commentaires sexistes, violents, dégradants, moqueurs et ainsi de suite qu’on peut lire un peu partout et à n’importe quel sujet, je me dis qu’il y a encore du boulot à faire. Je me suis jamais sentie féministe dans l’âme, en tout cas pas dans le sens communément admis. Pour moi ça va au-delà du féminisme : je suis moi, et je vois pas en quoi ce que je suis, si je ne fais de mal à personne, devrait définir ce que j’ai le droit de faire ou pas, en opposition avec quelqu’un d’autre, qui me serait supérieur.

C’est seulement la recherche de la perpétuation de la société, non pas figée dans son état actuel, mais tendant vers un fonctionnement fluide et équitable qui devrait définir les notions de bien et de mal. Tuer quelqu’un, c’est mal. Être gentil avec les gens, c’est bien. Être une femme ce n’est ni bien, ni mal, c’est, et encore, un fait. C’est maladroit ce que je dis, pas construit du tout, mais j’ose penser que vous comprenez de quoi je parle.

Du coup, je me dis qu’il serait vraiment temps que j’écrive là-dessus, mais plus sérieusement. Pas un article de blog fait à la va-vite entre deux procrastinations. Un vrai récit, un truc construit, un machin capable d’exprimer ma pensée, mes doutes, mes recherches personnelles, forcément inspirées par la masse de données disponibles à ce sujet. Sauf que, hé, j’suis une feignasse.

Donc un petit article de blog comme celui-là, c’est déjà un bon début, et puis ça m’évite de laisser sombrer mon blog dans les tréfonds de la blogosphère. MO-TI-VA-TIONNNNNNNNNNN !!! \o/

Publicités

2 réflexions sur “Juste une mise au poinnnnnt…

  1. Je pensais que les mentalités avaient évoluées ces 20 dernières années et la nunuche que je suis est tombée de très haut lorsque j’ai constaté les réactions violentes, puériles, sexistes et intolérantes l’année dernière lors du débat sur le mariage homo-sexuel. Et pas que sur internet ! Et pas qu’à la TV ! Nan nan, dans ma vie de tous les jours: au boulot, à la maison, au sein même de la famille. Je suis découragée.
    Pour ce qui est de l’alimentation du blog, je ne te ferai aucune remarque. Je suis également une énorme feignasse ! Rien pondu depuis 2 mois. J’ai bien une 10aine de films à commenter mais j’ai trop la flemme !!!

    • Mais tellement ! Moi qui pensais avoir été élevée par des parents ayant certes de gros défauts (qui n’en a pas ?) mais étant particulièrement tolérants, j’ai été choquée d’entendre certaines réflexions. Des deux côtés. Bon, certes pas aussi violentes que ce que j’ai pu lire sur le net (je ne regarde plus la télé depuis un bail, donc de ce côté-là, c’est réglé…), mais de gros amalgames bien lourds et illégitimes, et… Et puis voilà, ça fout les boules, un peu.

      Ce qui m’avait choquée, vraiment, c’était mon « séjour » en intérim dans une grosse boîte (internationale), quand je me suis rendu compte que les quatre autres nanas du service étaient toutes limite d’extrême droite, quasi anti-IVG, avaient toutes des maisons, des 4×4, etc. MAIS se plaignaient que « les riches patati les riches patata » tout en critiquant bien sûr vertement les réformes sur les impôts et tout le reste, étaient homophobes à en vomir (mais ça, dans la région où je suis, c’est presque « habituel », et c’est un gros problème à mes yeux), et sexistes… Oui oui, sexistes ! Pour elles, une femme doit faire la cuisine, le ménage, gagner moins que son mec, s’habiller sexy pour lui, ne surtout pas avoir de copains mais que des copines, etc. Bref… Chacun fait ce qu’il veut de sa vie, hein, mais moi j’ai du mal avec ces gens-là. Surtout quand j’essayais d’établir un dialogue et que ça se finissait en engueulades.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s